coaching-by-sport

  • coaching_basket_1
  • coaching_basket_2
  • coaching_basket_3
  • coaching_basket_4
  • coaching_basket_5
  • coaching_nage_1
  • coaching_nage_11
  • coaching_nage_12
  • coaching_nage_2
  • coaching_nage_3
  • coaching_nage_4
  • coaching_nage_5
  • coaching_nage_6
  • coaching_nage_7
  • coaching_nage_8
  • coaching_nage_9

  • coaching_basket_1
  • coaching_basket_2
  • coaching_basket_3
  • coaching_basket_4
  • coaching_basket_5
  • coaching_nage_1
  • coaching_nage_11
  • coaching_nage_12
  • coaching_nage_2
  • coaching_nage_3
  • coaching_nage_4
  • coaching_nage_5
  • coaching_nage_6
  • coaching_nage_7
  • coaching_nage_8
  • coaching_nage_9

Ecoles, collèges...

Vous souhaitez

SENSIBILISER VOS ÉLÈVES

  • à moduler ou changer le regard sur les différences (physiques, psychiques, sociales...),
  • à apprendre à répondre à leurs besoins dans la relation à l'autre,
  • à instaurer une image positive des différences, par la découvertes de techniques de communication,
  • à impulser une pratique sportive régulière.

OUTILS PÉDAGOGIQUES UTILISÉS

  • Approche de la Communication Non Violente (CNV),
  • Approche de l'Analyse Transactionnelle (AT).

DÉROULEMENT OPERATIONNEL

  • Présentation de mon parcours (personnel, sportif et professionnel,
  • Mise en évidence des représentations des différences, par les mots des élèves,
  • Définition et construction d'une émotion,
  • Différenciation entre une émotion et un sentiment,
  • Apprentissage de l'expression de ses émotions sans se sentir jugé,
  • Développement des valeurs sportives transférables dans la vie quotidienne de l'élève,
  • Transposition des ressentis des élèves en fin d'intervention (questonnaire).

BÉNÉFICES ATTENDUS

L'intervention encouragera les élèves à avoir une pratique sportive, dans  le but de leur permettre de développer des stratégies, lorsque ceux-ci sont confrontés à des difficultés personnelles (handicap, environnement familial, préoccupation scolaire…).

  • Anaïs (3ème)

    "Je ne sais pas vraiment quoi te dire mise à part que cette matinée a été pour moi un moment de plaisir et d'échange inoubliables. Ta façon de croquer la vie à pleines dents m'a impressionnée ! Je crois que je n'avais jamais rencontré une personne ayant autant la pêche et la joie de vivre que toi (même valide) ! J'ai appris des choses et compris d'autres. Tu as modifié mon point de vue, non seulement sur les personnes handicapées mais aussi sur la vie."
  • Max (3ème)

    "…J’ai bien aimé aussi le fait que tu fasses de la … (comment dire ?) prévention ? (non), de l’information (plutôt) car pour nous qui vivons quotidiennement avec Claude et Estelle ça va, mais pour les autres ça les aide sûrement à comprendre…"
  • Emeline (3ème)

    "…j’ai été très touchée par ce que tu nous as dit et je porte maintenant un regard différent sur ces maladies. Si je n’ai pas fait de Handisport, c’est parce que je n’aime pas me mettre à la place d’une personne handicapée. Je suis une personne valide et j’espère le rester un moment. Voilà je crois que j’ai fait le tour. "
  • Candine (3ème)

    "…mon regard sur les personnes handicapées a changé. Depuis ce jour je ne les voit plus comme des personnes malheureuses, je sais qu’ils peuvent avoir une vie heureuse derrière leur handicap. Pourtant, je pense qu’il ne faut pas prendre ça pour une généralité, toutes les personnes handicapées ne le vivent pas forcément bien… certaines le vive même très mal (certaines paroles de Hadda m’ont semblée un peu exagérés sur ce point).

    Cependant mon comportement envers eux n’a pas changé, j’ai toujours peur de les approcher, comme si leur handicap pouvait se transmettre en un simple contact. Pour moi, il m’était impossible de monter dans les fauteuils roulants, même pour quelques secondes… ma peur est immense quand je pense que ça pourrait m’arriver un jour. "
  • Arthur (3ème)

    " …pour cette mentalité de réaliser ta position par rapport à celle des SDF, chômeurs… je me rappelle de ta phrase finale « on ne peut pas rêver sa vie. » Je n’avais pas eu le temps de te le dire mais je ne suis pas d’accord avec cette phrase parce que je pense qu’on peut nourrir cette volonté de réussir sa vie comme on le souhaite avec ses rêves. En revanche il y a plein de points sur lesquels j’étais d’accord avec toi : notamment les jeux paralympiques et le Téléthon. "
  • Antoine (3ème)

    "Ton intervention au collège… j'ai adoré cette activité. En premier, le film assez marrant, je l'avoue. Fou ce que tu dois faire (ex : dans les escalators ou pour prendre le train…). C'est hallucinant, on voit aussi le courage et la force que tu mets dans tes journées. C'est équivalent à deux journées pour nous. "Bravo super documentaire" qui donne aux personnes handicapées envie de vivre (je pense).
    Le Basket fauteuil, c'est trop délirant. Il faut penser au fauteuil et au ballon (trop dur). Je me suis vraiment amusé, je n'aurais jamais, je pense, pratiquer ce sport. Sans l'intervention de ton équipe de choc… Merci pour cette superbe expérience. Le débat était très instructif, tu nous as expliqué comment vivaient les personnes handicapées, ce que tu faisais. Avant cette intervention si j'étais devenu une personne handicapée je pense que je me serais suicidé, mais maintenant que tu nous as montré qu'être une personne handicapée ce n'était pas si glauque que ça, je pense que je vais vivre ma vie…"
  • Edouard (3ème)

    "… j'ai découvert les multiples sports pratiquer par des personnes handicapées. Je ne savais pas qu'il existait autant de sports pour ces personnes, car ce sont des sports très peu diffusés sur les chaînes TV. En clair, cette matinée m'a servi à changer de point de vue sur les "zanzans".
  • Emmanuelle (3ème)

    "…le documentaire était génial ! A vrai dire au début je pensais que ça allait être un barbant mais au contraire c'était amusant ! Il nous a permis de voir ce que vivait les personnes handicapées par rapport au regards des gens…. Ca nous a permis d'avoir un nouveau regard sur le fauteuil… Un grand merci pour cette matinée !"
  • Jean François (3ème)

    "…malgré les difficultés physiques que tu dois endurer tu apparais toujours souriante et ceci est très rare même au niveau des personnes sans handicap. Je sais que tu vas te fâcher mais un moment j’avais oublié que tu avais un fauteuil : je m’en excuse…"
  • Sandra (3ème)

    "… tu nous as fait comprendre qu'être une personne handicapée ne devait pas être un handicap par rapport aux autres. Tu nous as fait aussi comprendre qu'il ne fallait pas se mettre à la place d'une autre personne. Cela m'a fait du bien de comprendre ce que ressentait les autres (y compris Claude et Estelle) et aussi de m'exprimer par rapport au handicap…"

Nos partenaires


 

agefiph-png

 

agefiph-png
 agefiph-png
agefiph-png   agefiph-png

association aére ta tête